23.3.19

Très bien chef !

Très chanceuse.
Trop bénie.
Enormément vidée.

Je viens de réaliser un truc. Très stupide oui mais c'est là, 23 mars, 21h14 que je m'en rends compte. Quand les gens partent ils laissent juste un grand vide. En fait c'est comme s'ils avaient toujours été dans une espèce d'appartement très joli, et qu'à leur départ, l'appartement, toujours aussi joli, demeurait vide, sans que personne d'autre ne puisse y habiter.

La personne qui m'a donné mon premier poste en tant que jeune diplômée il y a 2 ans va quitter le service pour autre chose, d'encore mieux. Alors je ne sais pas si c'est juste un mauvais timing, une accumulation, mais j'ai réalisé que ça faisait un autre pilier qui partait. Pour le mieux, pour lui. Mais après avoir ri et appris (énormément) avec une personne, se rendre compte qu'on n'aura plus l'occasion de le faire, ça pique, fort.

On n'est pas supposés tisser des liens (si si quelqu'un a dit ça) sur le lieu de travail mais le Ciel sait combien de relations aujourd'hui nés là-bas comptent pour moi. Alors le jour de son départ sera dur. Parce que j'avais oublié qu'il n y avait pas que les événements tristes qui pouvaient éloigner les gens.

J'ai toujours aimé mon poste et les personnes que je trouvais au travail. Du coup, ça allait toujours très bien.
Aujourd'hui aussi ça va très bien.
Mais peut-être n'avais-je pas réalisé que si ça va très bien, c'est aussi grâce à ces toutes personnes, qui sont parties, qui partent, qui sont là...

Ambiance pourrie pour un samedi soir mais ça ne prévient pas quand ça vient.

Et le départ d'un manager top, bah je découvre que ça peut soulever d'autres choses...

What a life !

HD

29.1.19

Ma mère a tout fait pour moi

Quelque part en 2018...


Ceci est le deuxième article du genre. Je viens de remettre mon horloge-réveil à l'heure. Je me rappelle d'ailleurs que mon réveil sonne toujours à l'heure pile, en effet je sais mettre l'aiguille jaune de l'alarme pile au bon endroit. Des années de réveil à 5h30 au primaire, grâce au réveil acheté par maman m'ont formée.

Ma mère a tout fait pour moi.

Ce n'est pas un mea culpa puisqu'elle attend des excuses que je n'adresserai pas. Ce n'est pas un "déculpabilisant" puisque le ciel gris n'a jamais remis en cause la présence du soleil quelque part derrière ces nuages. Non c'est un fait. Je me réveillais soit grâce à ce réveil soit à cause de mes pieds qu'elle tirait quand je n'avais pas entendu ou avais oublié le réveil. Sa voix rauque à volume 5/100 du matin m'a également faite sursauter à plusieurs reprises.

Ma mère a tout fait pour moi.

Elle ne lisait pas les histoires, ne remuait pas la marmite au coin du feu, ne me disait pas que j'étais la plus intelligente et allait réussir comme dans certaines fictions littéraires. Mais à 14h pile elle me réveillait de ma sieste sur clic-clac dans son bureau pour que j'aille rincer mon visage avant de retourner au collège. Pour quelqu'un qui m'a souvent fait arriver en retard à mes jours de rentrée on peut dire que son sens des priorités était clairement ailleurs, pas sur le premier jour de l'année.

Ma mère a tout fait pour moi.

Mes exercices dans le BLED. Mes professeurs particuliers. Mes cours de piano. Mes repas rapportés tout chauds de la maison à midi. La voiture pour me prendre et me raccompagner matin et soir en son absence. La télécommande de son décodeur CanalSat. Les DVDs. Le Noël au Hilton. Les Week-ends à Kribi. Les Week-ends au village et la crainte de Dieu. Le prénom de sa propre mère.

Ma mère a tout fait pour moi.

Je ne serai jamais d'accord avec tout. Mais je ne saurais être ingrate dans mon coeur. Je ne saurais oublier qui a toujours tout fait pour moi.

J'ai simplement arrêté d'être la fille de ma mère pour être moi... Naïve, pas comme elle. La tête en l'air, pas comme elle. Rêveuse, pas comme elle. J'ai simplement choisi d'être quelqu'un qui allait m'éloigner de celle qui a tout fait pour moi. Mais quitte à vivre avec moi-même, autant être d'accord et en paix avec moi-même. Et aujourd'hui je le suis.

Mais toujours je me permettrai de bomber le torse parce que quelqu'un, ma mère a toujours tout fait. Pour moi.

1.1.19

Que peut-on me souhaiter

Bonjour,

Bonne année, bonne santé !

"Je ne sais pas ce que je peux te souhaiter, tu semble toujours si heureuse avec toi-même".

Ee vient de me dire ça et ça mérite en effet qu'on se pose quelques minutes.

Que peut-on souhaiter à Hopeful Deb , optimiste en chef et satisfaite de tout ? Ou comme l'a dit mon chef la semaine dernière, à quelqu'un qui aime tout le monde ?

Je pense qu'on peut me souhaiter la santé.

Mais cette année en particulier, je pense qu'on peut me souhaiter d'écrire, et d'écrire beaucoup.

On peut me souhaiter de tourner, et de jeter à la mer ces vidéos.

On peut me souhaiter de partager toutes ces choses que j'ai faites et que je ferai.

On peut me souhaiter de tuer le père et plus globalement de me détacher de l'opinion de tous mes modèles.

On peut me souhaiter d'être moins éponge et plus rationnelle. Mais dans ce dernier cas, serais-je toujours moi ? Pas sûr.

Alors à défaut de me souhaiter tout ça, la valeur sûre demeure la santé.

Mais ce qui est sûr j'aime déjà 2019. Forcément, j'y suis avec des gens soucieux de ma personne. Que demander de plus aux cieux ?


Bonne année, bonne santé chers lecteurs ! ♥

Debora